Claude Bouchard, originaire de Saint-Cosme-de-Vair au Maine, s'établit d'abord sur la côte de Beaupré, à l'est de Québec. Pour le distinguer de son homonyme, on le surnomma "le petit Claude", à cause de sa taille modeste.  
Claude Bouchard, dans doute influencé par son beau-père, Louis Gasnier, décida à son tour d'aller avec sa famille coloniser les terres nouvelles de la Petite-Rivière. Dès le 26 juillet 1682, devant le notaire Vachon, il passa un contrat par lequel il vendait sa ferme du Chateau-Richer à Jean Boucher, habitant de Sainte-Anne, lui aussi. Toutefois, il ne partit pas aussitôt pour la Petite-Rivière et passa les années de 1682 et 1683 à Sainte-Anne-de-Beaupré ; en effet, au mois de novembre 1683, sa fille Marguerite, se mariait à Sainte-Anne. C'est donc en l'été de 1684, que Claude Bouchard arriva, avec sa famille, sur sa nouvelle terre de la Petite-Rivière.  
Claude Bouchard passa le reste de sa vie à la Petite-Rivière ; on y trouve son acte de sépulture, en date du 25 novembre 1696 ; il était âgé de soixante-dix ans. Son épouse, Louise Gasnier, lui survécut durant plus de vingt-quatre ans. Elle fut inhumée dans le cimetière de la Petite-Rivière, le 27 avril 1721.  
Douze enfants étaient nés à Claude Bouchard, six garçons et six filles ; de ces enfants, sept, quatre filles et trois fils, parvinrent à l'âge adulte et se marièrent.